/Contre la dépression saisonnière, la luminothérapie
luminothérapie

Contre la dépression saisonnière, la luminothérapie

Qu’est-ce que la dépression saisonnière ?

La dépression saisonnière est un trouble de l’humeur causé par les changements de saisons.
Les personnes sensibles ressentent les symptômes en automne, la où la baisse de la luminosité est la plus rapide.
En général, les troubles s’intensifient jusqu’à Noël, et s’amenuisent petit à petit à partir du moment où les jours rallongent. Ces troubles peuvent empirer d’année en année.

Les troubles du sommeil en hiver

La dépression saisonnière est souvent liée aux troubles du sommeil. L’horloge biologique est fortement influencée par le rythme du soleil : la baisse de durée du jour entraîne une baisse de sécrétion de mélatonine, une hormone qui régule le sommeil et le sentiment d’éveil.

Les symptômes courants sont :

  • sentiment de dépression tous les jours ou presque
  • sentiment d’abandon, d’inutilité, de fatigue ou à l’opposé, d’agitation
  • perte d’intérêt dans les activités autrefois favorites
  • irrégularité du rythme du sommeil
  • changement d’appétit, perte ou gain de poids
  • difficultés de concentration
  • pensées suicidaires

La luminothérapie, traitement contre la dépression saisonnière

Pour ces raisons, la luminothérapie peut être un recours très bénéfique pour les personnes atteintes de dépression saisonnière. Ce traitement consiste à s’exposer délibérément devant une lampe qui réplique la qualité de lumière du soleil.

La plupart des patients ont constaté qu’une exposition de 30 minutes tous les matins permettait d’améliorer leur moral, la qualité de leur sommeil, et les symptômes de la dépression saisonnière.

La luminothérapie peut être prescrite par un médecin. Elle peut également être réalisée à domicile, avec un appareil grand public, sans prescription. Leurs prix commencent à une cinquantaine d’euros.

Choisir une lampe de luminothérapie

Pour acheter une lampe de luminothérapie, vous devrez être attentif aux points suivants :

L’encombrement

Si vous souhaitez emmener votre lampe au bureau pour faire les séances tout en travaillant, le choix ne sera pas le même que si elle doit rester à la maison. Plus une lampe est imposante, plus vous devrez être attentif à son esthétique car elle trônera dans votre intérieur…

L’intensité lumineuse

Les lampes les plus petites vous demandent de rester très proche afin de profiter de leurs effets. À l’opposé, les lampes les plus encombrantes vous permettent de faire une autre activité tant que vous restez dans une proximité raisonnable. Visez 10 000 lux, c’est devenu un standard.

La couleur de lumière

Certaines lampes diffusent une lumière blanche (plein spectre, toutes les couleurs de l’arc-en-ciel), d’autre une lumière bleue, couleur qui a le plus d’effet et qui permet des lampes plus petites, idéales pour en voyage pour se remettre du décalage horaire.

Le prix

Bien évidemment, c’est aussi un critère. Comptez entre 50 et 70€ pour l’entrée de gamme, et montez jusqu’à 200 € pour les modèles les plus garnis en option de confort (programmation, chronomètre, etc.). Faites le tour du marché !